Recrutement 2 consultants Nationaux pour réaliser une Etude de vulnérabilité et d’adaptation aux changements climatiques dans le secteur de l’Eau à usage multiple dans le cadre de l’élaboration d’une note de concept et d’une note de Fonds de Préparation

Country: Madagascar
Language: EN
Number: 183874
Publication date: 17-02-2017
Source: United Nations Procurement Notices (UNDP)

Description

Recrutement 2 consultants Nationaux pour réaliser une Etude de vulnérabilité et d’adaptation aux changements climatiques dans le secteur de l’Eau à usage multiple dans le cadre de l’élaboration d’une note de concept et d’une note de Fonds de Préparation
Procurement Process : EOI - Expression of interest
Office : UNDP COUNTRY OFFICE - MADAGASCAR
Deadline : 23-Feb-17
Posted on : 17-Feb-17
Development Area : SERVICES
Reference Number : 35767
Link to Atlas Projects :
00096501 - RENFORCEMENT CAPACITE NATIONALE ENVIRONNEMENTALE
00096501 - RENFORCEMENT CAPACITE NATIONALE ENVIRONNEMENTALE
Documents :
TDRS Consultants Nationaux
Overview :

1- Contexte

Madagascar a connu plusieurs événements extrêmes liés aux variabilités climatiques actuelles et passées durant ces dernières décennies. Les plus importants sont les cyclones, les inondations et les sécheresses. Ces perturbations deviennent de plus en plus fréquentes et intenses et génèrent des impacts importants notamment en matière de pertes de vie humaine, de diminution de production agricole et animale, de destruction des infrastructures, de dégradation des ressources naturelles (eaux, sols et forêts) et d’érosion côtière, rendant ainsi précaires la sécurité alimentaire, l’alimentation en eau potable et l’irrigation, la santé publique et la gestion de l’environnement et du mode de vie. Ces impacts mettent la population malgache et ses activités de développement en situation de vulnérabilité répétitive et croissante.

Conscient des effets néfastes engendrés par les variabilités climatiques vécus dans le passé, en particulier leurs impacts sur les politique et stratégie de développement durable associant la trilogie « croissance économique, équité sociale et préservation de l’environnement », Madagascar a pris des mesures pour identifier les activités prioritaires qui répondent aux besoins urgents et immédiats du pays face aux effets néfastes des variabilités climatiques actuels et pour renforcer les capacités nationales en matière d’adaptation aux changements climatiques dans l’avenir. Traduites en projets d’adaptation prioritaires nationaux, ces mesures seront intégrées dans les activités de développent des secteurs clés afin d’atteindre les objectifs fixés par les différentes politiques sectorielles.

Afin d’apporter une réponse durable aux populations et aux communautés du Grand Sud de Madagascar victimes des phénomènes météorologiques extrêmes, le Gouvernement a confié au PNUD, la charge de l’appuyer dans le développement et la mise en œuvre d’un projet d’envergure à soumettre au financement du Fonds Vert pour le Climat.

Des diverses consultations qui s’en sont suivi, il ressort la nécessité de concentrer l’intervention du projet à formuler sur l’objectif : “d’accroître la résilience et d’améliorer les moyens de subsistance des personnes les plus vulnérables et des communautés aux phénomènes climatiques extrêmes dans trois régions du sud de Madagascar : Région d’Atsimo Andrefana : districts d’Ampanihy, Betioky Région d’Androy : Districts d’Ambovombe, Bekily, Tsihombe, Beloha Région d’Anosy : district d’Amboasary.

 

2- Description du projet

Le projet produira un changement de paradigme par la mise en œuvre d’une approche intégrée et multisectorielle destinée à réduire les risques climatiques majeurs, à améliorer la sécurité de l"eau et la productivité agro-Sylvio-pastorale des communautés vulnérables des trois régions du sud de Madagascar susvisées et à promouvoir un développement résilient et multisectoriel pour lesdites régions, à travers quatre objectifs spécifiques étroitement liés :

- Réhabiliter et construire les ouvrages hydrauliques de surface et souterrains pour faire face aux sècheresses récurrentes et permettre un accès durable à l’eau.

- Apporter une réponse durable aux problématiques posées par d’autres aléas (érosion éolienne, déforestation et invasions acridiennes).

- Relever l’économie locale et régionale ; puis, réduire les vulnérabilités structurelles, notamment aux aléas climatiques

- Renforcer le fonctionnement et les capacités humaines, techniques, matérielles et financières des institutions au niveau local et régional

Dans cette perspective, le Bureau du PNUD Madagascar lance le présent recrutement de deux experts nationaux en étude de vulnérabilité et d’adaptation aux changements climatiques dans le secteur de l’eau à usage multiple.


3- Objectifs du projet

Les deux consultants/es Nationaux (nales) élaboreront la présente étude en appui à l’Expert International et sous le leadership de celui-ci qui devra s’en servir pour élaborer une proposition complète de Note de Concept et de Demande de Fonds de Préparation de Projet (PPF) suivant les standards du Fonds Vert pour le Climat.

D’une façon spécifique, le travail des deux consultants/es Nationaux (nales) pour la réalisation de l’Etude de vulnérabilité et d’adaptation aux changements climatiques des populations et communautés cibles du Projet consistera en ce qui suit :

  • Identification des risques climatiques majeurs dans les villages et/ou communes ciblés par le Projet
  • Identification des effets néfastes des changements climatiques sur les populations, les ressources naturelles et les activités socio-économiques
  • Analyse de la vulnérabilité des moyens et modes d’existence aux variations actuelles du climat et aux phénomènes météorologiques extrêmes
  • Elaboration du répertoire des mesures d’adaptation adoptées et les résultats obtenus par les populations dans le secteur agricole et sécurité alimentaire
  • Elaboration du répertoire des besoins d’adaptation ressentis par les populations mais non satisfaits faute de ressources
  • Détermination des options prioritaires dont les populations souhaitent la mise en œuvre urgente
  • Elaboration du répertoire des critères proposés par les populations pour la sélection des options prioritaires
  • Identification des indicateurs de suivi de la mise en œuvre des options prioritaires retenues
  • Détermination du mode de calcul des indicateurs retenus (indicateurs socio-économiques, indicateurs fonciers et indicateurs de suivi de la mise en œuvre des options prioritaires d’adaptation aux effets des changements climatiques)
  • Détermination des valeurs de référence des indicateurs clés retenus pour le suivi-évaluation du programme
  • Détermination des références devant servir de base à l’analyse de l’additionnalité.

4- Résultats attendus (livrables) :

La phase de démarrage sera marquée par une rencontre de cadrage aux fins d’avoir une vision harmonisée sur les objectifs et les résultats attendus de la mission. A cette occasion, les deux consultants/es Nationaux (nales) présenteront leurs démarches méthodologiques et les outils à utiliser ainsi que leurs chronogrammes prévisionnels

  • Protocole de collecte d’information
  • Rapport de validation des données collectées et signé par les Directeurs régionaux de l’Environnement, de l’Ecologie et des Forêts
  • Comptes rendu des ateliers de restitution/validation incluant les listes de participants et dates des différentes consultations ou rencontres
  • Rapport technique de Consultation détaillée (max 70 à 100 pages) ;
  • Rapport Synthèse de 10 à 15 pages maximum.

5- Méthodologie

L’étude sera conduite par deux consultants/es Nationaux (nales) et doit recourir à toute la panoplie d’outils disponibles pour collecter et analyser les informations pertinentes. En particulier, elle sera basée sur :

  • La revue et l’étude de la documentation clé (ex. : études et informations financières, rapports de consultations, documentation relative, politique nationale de genre, etc.);
  • Les rencontres et les entretiens avec les acteurs concernés (publics, secteur privé, société civile), les partenaires, et les personnes ressources ;
  • L’élaboration d’un protocole de collecte de données et formation des acteurs de la partie nationale des régions et Communes ciblées par l’intervention
  • Le contrôle et la validation des données collectées par les acteurs de la partie nationale des régions, et des communes ciblées par l’intervention
  • L’analyse des données pour produire le Rapport d’Expertise recherché
  • L’approche conceptuelle des moyens d’existences durables est l’approche qui sera recommandée dans le cadre de la présente étude de vulnérabilité et d’adaptation aux changements climatiques. Cette approche a pour fondement, le Cadre des Politiques d’Adaptation au changement climatique (CPA) qui est conçu et élaboré par le Programme d’Appui aux Communications Nationales du Programme des Nations Unies pour le Développement.
  • Le cadre d’orientation méthodologique proposé par le Groupe Interministériel Impacts du changement climatique, adaptation et coûts associés en France ainsi que celui du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) sont également recommandés ;
  • La matrice de sensibilité sera recommandée pour la détermination des indicateurs d"exposition et des indicateurs d"impact (LEG/UNFCCC, 2004). Il est l’un des outils d’analyse mis au point par le Groupe Intergouvernemental d"Experts sur l"évolution du Climat (GIEC) et adaptés par le Groupe d"Experts des Pays les Moins Avancés (en anglais, Least developed countries "Expert Group - LEG).

Par ailleurs, deux consultants/es Nationaux (nales) mèneront les travaux en étroite collaboration avec principalement : le Point Focal National du Fonds Vert pour le Climat, les cadres du Bureau National de Coordination du Changement Climatique, les points focaux de diverses administrations au niveau central et régionaux qui lui seront indiqués au démarrage de la mission ainsi que les cadres du PNUD-Madagascar, le Centre Régional du PNUD à Addis Abeba (consultation par skype ou vidéo conférence) ainsi que toute personne ressource physique ou morale.

Le nombre de communes qui seront concernées par les travaux est estimé à trente (30). Ce nombre, peut subir une modification à la hausse ou à la baisse. En cas de variation de ce nombre par rapport au nombre estimé, une révision de l’enveloppe financière proposée sera effectuée au prorata de la variation et ce, après discussions avec l’expert. Par ailleurs, la liste complète des communes à prendre en compte dans le cadre de la présente mission sera transmise aux deux consultants/es Nationaux (nales) au démarrage de la mission avec la répartition des charges en termes de communes à couvrir.

Le/la Consultant/e International/e et les cadres de la section Environnement du PNUD assureront le contrôle-qualité sur tous les produits de la mission, en consultation avec le Bureau Régional du PNUD, le Bureau National de Coordination du Changement Climatique.

6- Rémunération

Les consultants nationaux seront rémunérés par le PNUD en 3 versements de la manière qui suit :

- 30% à la validation du plan de travail d’affectation ;

- 40% à l"issue des collectes des données, des ateliers de consultation et la validation des livrables

- 30% à l’approbation de tous les livrables intégrant les observations et commentaires

Prise en charge des dépenses et remboursements

Les déplacements dans Madagascar seront pris en charge en plus de la rémunération s’ils sont en conformité avec les règles et procédures du PNUD.

Le Consultant sera responsable de toutes les dépenses administratives personnelles associées à la prise de poste y compris le matériel de bureau, impressions, location, communications téléphoniques et électroniques ainsi que les copies des rapports concernant la mission.

Assignation et plan de travail

La durée totale de la mission sera de 35 jours ouvrés à compter du 01 mars jusqu’au 15 mai 2017.

Les consultants auront pour référent le Directeur National du projet, le programme Environnement du PNUD à Madagascar, l’équipe régionale d’Addis Abeba et travaillera en étroite collaboration avec le MEEF.

 

7 -Compétences et qualifications

Compétences

Compétences techniques

  • Expérience confirmée dans l"administration publique et le développement des capacités. Expérience en gestion de l"environnement serait un atout ;
  • Expérience dans le développement des préparatifs et agencements institutionnels pour des projets nationaux ;
  • Familiarité avec les conventions internationales portant sur les changements climatiques, la désertification et la conservation de la biodiversité ;
  • Expérience dans la réalisation d"études de capacités institutionnelles de base et dans le développement des approches stratégiques fondées sur les meilleures pratiques internationales concernant l"intégration des préoccupations environnementales mondiales et le développement durable ;
  • Familiarité avec les politiques GCF.

Résultats

  • Le consultant construit de solides relations avec les clients en mettant l"accent sur l"impact et le résultat pour le client et répond positivement aux commentaires.
  • Véritable esprit d’équipe et capacité à maintenir de bonnes relations.
  • Capacité à travailler sous pression et lors de situations stressantes.

Qualifications requises

Académiques

  • Au moins BAC +5 ou équivalent en sciences agronomiques, climatiques, géographie physique, en développement Durable en économie d’adaptation, avec une bonne expertise en évaluation des risques et d’impact.
  • Les candidats retenus sont présumés avoir de base dans plus d’un des domaines suivants d’expertise (changement climatique, agriculture durable, en élaboration des études de référence, évaluation des risques climatiques, adaptation, gestion côtière, formulation des projets et programme de développement climato-sensibles, gestion durable des terres, maîtrise de l’eau à des fins agro-sylvo-pastorales, génie rural, agroforesterie, études socio-économique du milieu rural ...) et d’expériences prouvées dans les domaines respectifs de spécialisation en addition aux qualifications ci-dessus spécifiées.
  • Connaissances spécifiques à la préparation et à la gestion de projet prouvées.

Expériences

  • Avoir au moins sept (7) ans d’expérience probante dans le domaine de la formulation ou de la gestion des projets/programmes avec au moins quatre (4) ans d’expérience avérée dans la réalisation des études du milieu rural et des changements climatiques, des projets et programmes de développement.
  • Avoir une connaissance dans le domaine de la gestion des changements climatiques ;
  • Avoir conduit au moins trois (3) missions similaires d’appui / consultances antérieures dans le domaine dans les pays en développement ;
  • Avoir une expérience de formulation de projets sensible au genre ;
  • Avoir une très bonne aptitude au travail en équipe pluridisciplinaire

Langues

Excellentes compétences orales et écrites en français et la connaissance de l’Anglais sera un atout.

La candidature doit contenir :

  • Une lettre de motivation expliquant pourquoi vous êtes le candidat le plus adapté au poste annoncé et une brève méthodologie sur la façon dont vous allez aborder et effectuer le travail (le cas échéant). Veuillez coller la lettre dans la section « CV et motivation » de la demande électronique ;
  • Rempli sous forme P11 / CV comprenant l"expérience acquise dans des projets similaires et les détails des références et personnes à contacter. (Formulaire P11 peut être téléchargé à partir de http://europeandcis.undp.org/files/hrforms/P11_modified_for_SCs_and_ICs.doc);
  • Proposition financière * - spécifiant un montant total forfaitaire pour les tâches spécifiées dans cette annonce. La proposition financière doit inclure une ventilation de ce montant forfaitaire (nombre de jours ouvrables prévus - dans le bureau à domicile et sur la mission et tous les autres frais éventuels), de préférence selon le modèle suivant :

Tous les frais liés à cette mission y compris, entre autres, la sous-traitance d"experts, traduction de documents, de fournitures de bureau et d"autres coûts envisagés sont couverts par le Consultant. Ainsi, le budget proposé devrait inclure toutes les dépenses nécessaires (Y compris la prise en charge des pisteurs et des agents de collecte de données qui sont obligatoirement les points focaux dans les régions, districts et communes et dans les Administrations centrales concernées par les activités qui seront identifiées pour le Projet) pour atteindre les objectifs d"affectation.

 

8 -Evaluation des candidats

Méthode de sélection : Examen des dossiers suivi d’un entretien de validation.

Une analyse cumulative sera appliquée pour l’examen des candidatures. Dans le cadre du schéma d"analyse cumulative, un score total est obtenu sur la combinaison de techniques pondérée (70) et les attributs financiers (30).

Lorsque cette méthode de notation pondérée est utilisée, l"attribution du contrat doit être faite au consultant individuel dont l"offre a été évaluée et déterminée comme:

a) réactive / conforme / acceptable, et

b) ayant reçu le score le plus élevé à partir d"un ensemble prédéterminé de critères techniques et financiers pondérés spécifiques à la sollicitation.

* Echelle critères techniques: 70

* Echelle critères financiers: 30

Critères d’évaluation

A) Techniques

La proposition technique comprendra :

  • Note explicative sur la compréhension des Termes de Référence et les raisons de la candidature
  • Brève présentation de l’approche méthodologique et de l’organisation de la mission envisagée.
  • CV incluant : - L"expérience acquise dans des projets similaires
  • Un engagement sur honneur de la disponibilité de l’Expert ( e ) et de sa capacité à respecter les délais de livraison
  • Au moins 3 références.
  • P11 dûment rempli et signé

Critères d’évaluation :

  • Avoir une bonne connaissance de la problématique des changements climatiques en Afrique et à Madagascar (10 pts)
  • Avoir au moins sept (07) années d’expériences dans la réalisation des missions similaires (07 pts)
  • Avoir conduit au moins trois (3) missions similaires d’appui / consultances antérieures dans le domaine dans les pays en développement (03 pts)
  • Justifier de grandes capacités de communication et de rédaction des projets de portée nationale et d’expériences dans le processus de la rédaction des projets de lutte contre les changements climatiques. (20 pts)
  • Niveau de compréhension par le consultant de la mission/Cohérence de la proposition du consultant avec les TdR (20 pts)
  • Engagement sur honneur (5pts)
  • Connaissance de l’anglais (05 pts)

Note totale pour l"évaluation technique - max. 70 points.

* Seuls les candidats ayant obtenu un minimum de 70% des points en cours d"évaluation technique seront retenus pour l"évaluation financière.

B) Financière

Le nombre maximum de points attribués à la proposition financière est allouée à la proposition la plus basse sera égale à 30. Toutes les autres propositions de prix seront évaluées et attribuées comme il suit :

30 points [points max disponibles pour une partie financière] x [le plus bas de tous les prix proposés parmi les offres sensibles] / [des prix] évalué.

La proposition obtenant le score global le plus élevé après l"addition du score de la proposition technique et de la proposition financière (A + B) sera considérée comme l"offre la plus performante et obtiendra le contrat.

Veuillez noter que la proposition financière est à considérer dans son intégralité et doit tenir compte des frais divers engagés par le consultant / contractant pendant la durée totale du contrat (par exemple, les frais, l"assurance maladie, vaccination, frais de bureau et toutes les autres dépenses pertinentes liées à la performance des services...). Tous les frais de voyage envisagés doivent être inclus dans la proposition financière. Tous les déplacements doivent être joints à la proposition, y compris le vol aller/retour pour la prise de poste du candidat. La proposition financière inclura également la prise en charge des pisteurs et des agents de collecte de données qui sont obligatoirement les points focaux dans les régions, districts et communes et dans les Administrations centrales concernées par les activités qui seront identifiées pour le Projet.

Les paiements ne seront effectués qu"après la confirmation d’une évaluation satisfaisante du PNUD des prestations et des obligations réalisées par le consultant.

Les consultants individuels sont responsables des vaccinations / inoculations lors des voyages dans certains pays tels que désignés par le directeur médical de l"ONU. Les consultants sont également tenus de se conformer aux directives de sécurité de l"ONU énoncées sous dss.un.org.

Conditions Générales : d"autres documents connexes peuvent être trouvés à l’adresse suivante : http://europeandcis.undp.org/home/jobs

Les candidatures féminines et de participants issus de minorités sont vivement encouragés.

En raison du grand nombre de demandes que nous recevons, nous ne sommes en mesure d"informer que les candidats retenus à l’issue du processus de sélection.

Nb: Les candidatures incomplètes ne seront pas prises en compte. Veuillez à fournir tous les éléments demandés.

 

9- Procédure d"application

Les soumissions devront obligatoirement comprendre une offre technique et une offre financière séparée de manière distincte et devront parvenir à l’une des adresses ci-dessous au plus tard le jeudi 23 Février 2017 à 15 heures, heure de Madagascar:

Madame le Coordonnateur Résident des Nations Unies

Maison Commune des Nations Unies

Zone Galaxy Andraharo, Antananarivo 101, Madagascar

Ou

Envoyées par e-mail à l’adresse suivante : upm.mg@undp.org

Avec la mention «Recrutement de deux consultants/es Nationaux (nales) pour réaliser une Etude de vulnérabilité et d’adaptation aux changements climatiques dans le secteur de l’Eau à usage multiple dans le cadre de l’élaboration d’une note de concept et d’une note de Fonds de Préparation de projet (PPF) du ‘Projet de développement de la résilience des communautés du Grand Sud de Madagascar (Atsimo Andrefana, Anosy et Androy) aux chocs climatiques extrêmes

 


Other tenders from Madagascar за for this period

Recrutement d’un/une consultant/e international/e pour élaborer une note de concept et une note de Fonds de Préparation de projet (FPP) pour le pour le ‘Projet de développement de la résilience des communautés du Grand Sud de Madagascar Source: United Nations Procurement Notices (UNDP)