Recrutement d’un/une consultant/e national/e pour identifier les besoins en renforcement de capacité des décideurs politiques, des cadres supérieurs et des techniciens, sur la gestion des risques climatiques et l’adaptation aux effets du changement clima

Country: Madagascar
Language: EN
Number: 4061632
Publication date: 01-09-2017
Source: United Nations Procurement Notices (UNDP)

Description

Recrutement d’un/une consultant/e national/e pour identifier les besoins en renforcement de capacité des décideurs politiques, des cadres supérieurs et des techniciens, sur la gestion des risques climatiques et l’adaptation aux effets du changement clima
Procurement Process : RFP - Request for proposal
Office : UNDP COUNTRY OFFICE - MADAGASCAR
Deadline : 15-Sep-17
Posted on : 01-Sep-17
Development Area : SERVICES
Reference Number : 40590
Link to Atlas Project :
00090256 - Projet Adaptation aux CC
Documents :
TDR Consultant National Identification Besoin Renforcement de capacité
Overview :

1- CONTEXTE ET JUSTIFICATION

A Madagascar, les secteurs économiques les plus touchés par les effets néfastes du changement climatique sont l"agriculture, l"élevage, la foresterie, les ressources en eau, la pêche et la santé. Pour profiter de moyens de subsistance durables dans un contexte de changement climatique, les populations locales des régions Analamanga, Atsinanana, Androy, Anosy et Atsimo Andrefana doivent trouver un moyen pour renforcer leurs capacités d"adaptation et de résilience, ce qui est l"objectif fixé par le projet proposé. À cet effet, plusieurs obstacles doivent être surmontés : la pression anthropique sur les ressources naturelles, le manque de capacités techniques et financières, l"accès difficile au crédit et aux intrants, le manque d"infrastructures d"eau et d"assainissement, le manque d"informations agro-météorologiques et climatiques pour informer les processus de décision sur l"adaptation au changement climatique, le manque de sensibilisation sur les impacts du changement climatique et des options d"adaptation possibles de la part des décideurs et le manque de coordination des interventions d"adaptation entre les secteurs.

C’est ainsi que le Gouvernement malagasy à travers le Ministère de l’Environnement, de l’Ecologie et des Forêts (MEEF) a bénéficié de l’appui financier du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM/LDCF) et du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) pour mettre en œuvre le projet intitulé « Amélioration des capacités d’adaptation et de résilience des communautés rurales face au changement climatique (PACARC) dans les Régions Analamanga, Atsinanana, Anosy, Androy, Atsimo Andrefana à Madagascar ». Ce projet vise à répondre aux différents obstacles sus-énumérés par la réalisation des trois principaux résultats suivants.

Le premier résultat vise à accroître la prise de conscience et renforcer les capacités des décideurs, des techniciens et des communautés vulnérables en termes d"Adaptation au Changement Climatique (ACC). Cet appui en sensibilisation contribuera à créer un cadre politique solide, y compris les aspects de l"ACC, et de construire une capacité technique vitale sur lesquelles on peut fonder la mise en œuvre d’autres composantes du projet. Ce premier résultat permettra la mise en place des bases institutionnelles, structurelles et techniques nécessaires pour diffuser les mesures et les technologies d"adaptation appropriées. Le deuxième résultat vise à assurer la collecte et la production d"informations climatiques et météorologiques fiables. Diffuser cette information de manière qui répond aux besoins des utilisateurs finaux favorisera la prise de décisions éclairées en ce qui concerne le climat et les conditions météorologiques. Enfin, le troisième résultat vise à transférer les mesures d"adaptation, les options et technologies aux communautés vulnérables dans les régions sélectionnées à l"aide d"une approche participative, en s"appuyant sur les capacités renforcées obtenus grâce à la première composante, et les informations et les prévisions agro-météorologique produites par la deuxième composante.

Dans le cadre de la mise en œuvre de la première composante du projet, un(e) consultant(e) national(e), en charge de l’identification des besoins en renforcement de capacité des cibles, de l’élaboration d’un plan d’action et d’un curricula adapté aux besoins identifiés, qui va travailler en binôme avec un(e) autre consultant(e) sera recruté(e) par le projet. Il/elle travaillera avec l’appui d’un consultant-expert national.

On entend par cibles, les décideurs et cadres supérieurs tels que les secrétaires généraux, les directeurs généraux et certains Directeurs techniques au niveau central (Ministères concernés, BNCCC1, SNGF2 et FOFIFA3, et les directeurs et techniciens issus des cinq directions régionales (Analamanga, Atsinanana, Androy, Anosy et Atsimo Andrefana). Pour les secteurs concernés, il s’agit de l’Environnement/Ecologie/Forêts, l’Agriculture/Elevage, l’Eau/assainissement/hygiène, les Ressources halieutiques/Pêche, la Météorologie.

2- OBJECTIFS DU MANDAT

Les objectifs de ce mandat sont de :

  • Identifier les besoins en renforcement de capacité des cibles sus-cités sur la gestion des risques climatiques et l’adaptation aux effets du changement climatique.
  • Elaborer un plan d’action de renforcement de capacité des cibles
  • Proposer un curricula adapté aux besoins identifiés.

Il est à rappeler que la finalité des séries de renforcement de capacités qui seront conduites après cette mission est d’avoir des responsables aptes à gérer et à s"attaquer aux problèmes engendrés par les effets néfastes du changement climatique et à intégrer la dimension adaptation au changement climatique dans les documents stratégiques et politiques, les plans et les décisions de développement.

3- RESULTATS ATTENDUS

Au terme du mandat, les besoins en renforcement de capacité des décideurs et cadres supérieurs tels que les secrétaires généraux, les directeurs généraux et certains Directeurs techniques au niveau central (Ministères concernés, BNCCC, SNGF et FOFIFA), et les directeurs et techniciens issus des cinq directions régionales, en matière de gestion des risques climatiques et d’adaptation aux effets du changement climatique sont identifiés. A cet effet, le consultant proposera un plan d’action de renforcement de capacité et un curricula adapté.

4- ACTIVITÉS

Afin d’atteindre les objectifs et les résultats attendus de la mission, le/la consultant/e en collaboration étroite avec le/la consultant/e international/e entreprendra les activités suivantes :

  • Echanger avec le/la consultant/e international/e et finaliser et présenter au PNUD, l’UGP et le DNP la méthodologie d’approche et le chronogramme d’exécution ;
  • Développer des outils de collecte d’information ;
  • Mener les consultations au niveau national des entités concernées par le renforcement de capacité dans le cadre du projet afin d’identifier les besoins ;
  • Identifier les besoins - à court terme, moyen terme et long terme - en renforcement de capacités sur la gestion des risques climatiques et l’adaptation aux effets du changement climatique ;
  • Catégoriser et classer par ordre de priorité les besoins identifiés selon l’importance, la pertinence, les catégories de bénéficiaires cibles ;
  • Elaborer un plan (d’action) de renforcement de capacité avec une budgétisation des activités
  • Etablir un programme détaillé du renforcement de capacité avec une liste des modules;
  • Elaborer au moins 5 modules de formation parmi les besoins identifiés en matière de renforcement de capacité ;
  • Proposer de façon précise les bénéficiaires potentiels des renforcements de capacités et justifier les propositions ;
  • Organiser et animer un atelier de validation des résultats et élaborer le compte rendu de l’atelier ;
  • Faire une synthèse des initiatives en cours en termes de renforcement de capacité sur la gestion des risques climatiques et l’adaptation aux effets du changement climatique (financées par les autres projets et/ou les partenaires techniques et financiers). C’est pour voir et analyser la synergie et complémentarité des actions ;
  • Elaborer les rapports (intermédiaire et final).

5- PRODUITS LIVRABLES

 

Produits livrables

Date de livraison

1

Note de cadrage comprenant la version finale de la méthodologie d’approche, du délai des étapes /activités et du chronogramme d’exécution

5 jours après le début de la mission

2

Rapport intermédiaire détaillé comprenant la méthodologie, les résultats de la mission, le draft de plan d’action de renforcement de capacité avec le budget, les modules et le curricula adaptés aux besoins identifiés.

Juste avant l’atelier de validation des résultats (calendrier à fixer au début du contrat)

3

Rapport final (prenant en compte les recommandations émises) incluant la méthodologie, les résultats de la mission, les versions finales du plan d’action de renforcement de capacité avec le budget, les modules et le curricula adaptés aux besoins identifiés.

A la fin du contrat de prestation

6- CRITÈRES DE QUALITÉ

LIVRABLES

CRITERES DE QUALITE

MOYENS DE VERIFICATION

Note de cadrage comprenant la version finale de la méthodologie d’approche, du délai des étapes /activités et du chronogramme d’exécution

- Qualité de la note de cadrage (contenu, structure, langage, format) ;

- Pertinence, transparence et effectivité des méthodes proposées ;

- Considération de la représentativité, participation et inclusion des entités concernées dans les consultations et atelier ;

- Attention particulière donné à l’inclusion des femmes, des jeunes

Analyse de la version finale de la méthodologie d’approche, du délai des étapes /activités et du chronogramme d’exécution

Rapport intermédiaire détaillé comprenant la méthodologie, les résultats de la mission, le draft de plan d’action de renforcement de capacité avec le budget, le draft d’un curricula adapté.

- Qualité du document (contenu, structure, rédaction, format)

- Pertinence, transparence et efficacité des méthodes utilisées

Analyse du rapport intermédiaire détaillé

Rapport final (prenant en compte les recommandations émises) incluant la méthodologie, les résultats de la mission, les versions finales du plan d’action de renforcement de capacité avec le budget, et du curricula adapté aux besoins identifiés.

- Qualité du rapport (contenu, structure, langage, format) ;

- Inclusion et prise en compte des commentaires et recommandations du PNUD, UGP, MEEF

Analyse du rapport final

7- REMUNERATION

Le/la consultant/e sera rémunéré/e par le PNUD en 3 versements de la manière qui suit :

1. 30% à la validation de la note de cadrage, méthodologie et chronogramme d’exécution

2. 30% à la validation du rapport intermédiaire détaillé

3. 40% à l’approbation du rapport final

Prise en charge des dépenses et remboursements

Le/la consultant/e sera responsable de toutes les dépenses administratives personnelles associées à la prise de poste y compris le matériel de bureau, ordinateur, impressions, location, déplacements à Antananarivo, communications téléphoniques et électroniques ainsi que les copies des rapports concernant la mission.

Les dépenses liées aux missions en province seront prises en charge par le PNUD au besoin.

Assignation et plan de travail

La durée totale de la mission sera de 40 jours ouvrés.

Le/la consultant/e aura pour référents le Coordonnateur national de projet et le Directeur national du projet et travaillera en étroite collaboration avec un(e) consultant(e) international(e).

8- QUALIFICATIONS REQUISES

Le/la consultant/e devra :

  • Avoir un diplôme universitaire au minimum au niveau de la maîtrise, avec une expertise dans le domaine de la gestion de l"environnement, ou la gestion des ressources naturelles en général et/ou l’Agronomie ou tout autre domaine pertinent aux thèmes du projet
  • Avoir au moins 5 ans d"expériences professionnelles et ayant déjà intervenu sur des sujets liés à l’adaptation au changement climatique ;
  • Expérience dans le développement de capacités/compétences et l’évaluation des capacités ;
  • Connaissance des politiques internationales en matière d’adaptation au changement climatique et de renforcement de capacité ;
  • Faire preuve d’une expérience réussie dans la gestion de partenariats étatiques et/ou non gouvernementaux, le renforcement des capacités/formation, le processus de développement participatif ;
  • Une expérience dans les ONG internationales et/ou dans le système des Nations Unies, en particulier au PNUD serait un atout ;
  • Une expérience de travail dans des pays africains serait un plus
  • Maîtriser parfaitement la langue française.

Compétence et aptitudes :

  • Excellentes capacités de communication et rédactionnelles ;
  • Construire de solides relations avec les clients en mettant l’accent sur l’impact et le résultat pour le client et répond positivement aux commentaires.
  • Véritable esprit d’équipe et capacité à maintenir de bonnes relations.
  • Bonnes aptitudes interpersonnelles et de travail en équipe ;
  • Capacité à travailler sous pression et lors de situations stressantes ;
  • Bonne maîtrise des outils informatiques

9- PROCEDURES D’APPLICATION

Les candidats qualifiés sont invités à postuler en ligne, au plus tard le 14 avril 2017.

La candidature doit contenir :

Une proposition technique qui comprendra :

  • Note explicative sur la compréhension des TdR et les raisons de la candidature.
  • Lettre de motivation expliquant pourquoi vous êtes le/la candidat/e le/la plus adapté/e ;
  • Brève présentation de l’approche méthodologique et de l’organisation de la mission envisagée, du chronogramme d’exécution ;
  • CV comprenant l’expérience acquise dans des projets similaires
  • Au moins trois (3) références et leurs contacts ;
  • Un engagement sur l’honneur de la disponibilité de l’Expert(e) et de sa capacité à respecter les délais de livraison
  • Formulaire P11 dûment rempli et signé (peut être téléchargé à partir de http://europeandcis.undp.org/files/hrforms/P11_modified_for_SCs_and_ICs.doc).

Une proposition financière (dossier/fichier à séparer avec l’offre technique)

  • La proposition financière doit spécifier un montant total forfaitaire pour les tâches spécifiées dans cette annonce.
  • La proposition financière doit inclure une ventilation de ce montant forfaitaire (nombre de jours ouvrables prévus - dans le bureau à domicile et sur la mission et tous les autres frais éventuels) et doit être libellée en USD

Tous les frais liés à cette mission y compris, entre autres, l’ordinateur, l’éventuelle sous-traitance d"experts, la traduction de documents, les fournitures de bureau, les déplacements à Antananarivo et d"autres coûts envisagés sont couverts par le/la consultant/e. Ainsi, le budget proposé devrait inclure toutes les dépenses nécessaires pour atteindre les objectifs d"affectation.

10- EVALUATION DES CANDIDATS

Méthode de sélection : Examen des dossiers suivi d’un entretien de validation.

Une analyse cumulative sera appliquée pour l’examen des candidatures. Dans le cadre du schéma d"analyse cumulative, un score total est obtenu sur la combinaison de techniques pondérée (70) et les attributs financiers (30).

Lorsque cette méthode de notation pondérée est utilisée, l"attribution du contrat doit être faite au consultant individuel dont l"offre a été évaluée et déterminée comme :

a) réactive / conforme / acceptable, et

b) ayant reçu le score le plus élevé à partir d"un ensemble prédéterminé de critères techniques et financiers pondérés spécifiques à la sollicitation.

* Echelle critères techniques : 70

* Echelle critères financiers : 30

Critères d’évaluation

  • Technique

Chaque candidat sera évalué sur la base des critères suivants :

Critères

Note/70

* Avoir un diplôme universitaire au minimum au niveau de la maîtrise, avec une expertise dans le domaine de la gestion de l"environnement, ou la gestion des ressources naturelles en général et/ou l’Agronomie ou tout autre domaine pertinent aux thèmes du projet

* Maitrise de la langue française

Critère exclusif

Avoir au moins 5 ans d"expériences professionnelles et ayant déjà intervenu sur des sujets liés à l’adaptation au changement climatique ;

10 points

Expérience avérée dans le développement de capacités / compétences

10 points

Expérience dans le développement de capacités/compétences et l’évaluation des capacités ;

10 points

Faire preuve d’une expérience réussie dans la gestion de partenariats étatiques et/ou non gouvernementaux, le renforcement des capacités/formation, le processus de développement participatif

10 points

Connaissance des politiques internationales en matière d’adaptation au changement climatique et de renforcement de capacité

5 points

La compréhension de la mission et cohérence de la proposition avec les TdR

10 points

La clarté et la logique de la présentation de la méthodologie à utiliser pour obtenir les livrables

15 points

 

Note totale pour l"évaluation technique - max. 70 points.

Seuls les candidats ayant obtenu un minimum de 70% des points (soit 49 pts) en cours d"évaluation technique seront retenus pour l"évaluation financière.

  • Financière

Le nombre maximum de 30 points sera attribué à la proposition financière la plus basse. Toutes les autres propositions de prix seront évaluées et attribuées comme il suit :

30 points [points max disponibles pour une partie financière] x [le plus bas de tous les prix proposés parmi les offres sensibles] / [des prix] évalué

La proposition obtenant le score global le plus élevé après l"addition du score de la proposition technique et de la proposition financière (A + B) sera considérée comme l"offre la plus performante et obtiendra le contrat.

Veuillez noter que la proposition financière est à considérer dans son intégralité et doit tenir compte des frais divers engagés par le/le consultant/e pendant la durée totale du contrat (par exemple, les frais, l"assurance maladie, vaccination, frais de bureau et toutes les autres dépenses pertinentes liées à la performance des services...). Tous les frais de voyage envisagés doivent être inclus dans la proposition financière.

Toute dépense non prévue par les TDR ou explicitement inscrite à l’offre financière telle qu’acceptée par le PNUD, quelle qu’en soit la nature, doit être convenue entre le Bureau du PNUD et le consultant individuel à l’avance, sous peine de ne pas être remboursée.

NB : Sous peine de disqualification, le soumissionnaire/le candidat veillera à ce que sa proposition technique soit distinctement séparée de la proposition/offre financière.

Les paiements ne seront effectués qu"après la confirmation d’une évaluation satisfaisante du PNUD des prestations et des obligations réalisées par le prestataire.

Les consultants sont tenus de se conformer aux directives de sécurité de l"ONU énoncées sous https://dss.un.org/ .

Les candidatures féminines et de participants issus de minorités sont vivement encouragés.

En raison du grand nombre de demandes que nous recevons, nous ne sommes en mesure d"informer que les candidats retenus à l’issue du processus de sélection.

Les candidats pourront être invités ou contactés à la fin du processus d’évaluation technique. Aucune note ne sera donnée à cet entretien, mais il sera utilisé pour valider les points donnés au cours de l’évaluation technique et permettra de mesurer/évaluer la bonne connaissance du candidat de l’objet des TDR.

Les candidatures incomplètes ne seront pas prises en compte. Veuillez à fournir tous les éléments demandés.

Les soumissions devront faire parvenir à l’adresse e-mail upm.mg@undp.org au plus tard le Vendredi 15 Septembre 2017 à 12 h, à l’attention de Madame le Coordonnateur Résident des Nations Unies avec la mention « Recrutement d’un/une consultant/e national/e pour identifier les besoins en renforcement de capacité des décideurs politiques, des cadres supérieurs et des techniciens, sur la gestion des risques climatiques et l’adaptation aux effets du changement clima​)».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1 Bureau National de Coordination des Changement Climatique

2 Silo National des Graines Forestières

3 Centre de recherche pour le développement rural (traduction en français)


Other tenders from Madagascar за for this period

Recrutement d’un/une consultant/e international/e pour identifier les besoins en renforcement de capacité des décideurs politiques, des cadres supérieurs et des techniciens, sur la gestion des risques climatiques et l’adaptation aux effets du changement Source: United Nations Procurement Notices (UNDP)